au commencement – Isolina Carole

Entre douceur, finesse et rêverie, les dessins d`Isolina sont une
dentelle graphique en noir et blanc qui nous plonge dans son univers.
 
 
ATC-session / Expo dans le placard : 3 février 2022 >18 h 
Vernissage: 3 février 2022 >18 h 
Exposition:  4 – 22 février 2022
Projet M, Fédération MottAttoM

Lučka Koščak – sculptures

Née en Slovénie, Lucka Koscak étudie à l’Académie d’art de Ljubljana et se passionne pour la sculpture à l’ESAV de Genève. Elle compte une trentaine d’expositions personnelles et plus d’une cinquantaine d’expositions collectives dans de nombreux pays. Elle n’a jamais cessé d’émerveiller son public à travers la finesse du trait de ses sculptures.
Vernissage: 13 janvier 2022 à 18h
Exposition: 14 janvier – 1 février 2022 exposition
Projet M, Fédération MottAttoM

VIKTOR CIOBANU + Exposition dans le placard / ATC-SESSIONS

Le concept “Je m’arrête au post-soviétique” est né dans la période de pandémie et est un hommage à la contemplation et à la pause. Il est le résultat de balades intimes dans les rues désertes d’une ville marquée par la pauvreté au cours des 30 années de transition turbulente (une République socialiste soviétique à une Moldavie indépendante).
Les rues autrefois bondées sont devenues un véritable espace de méditation et de contemplation. Et les éléments architecturaux conçus et construits pendant la période soviétique, et négligés, tels que les aires de jeux pour enfants, sont un vrai refuge visuel pour moi.
Dans ces espaces, j’ai du répit pour respirer. Pour faire une pause dans le tourbillon de la vie contemporaine.
Vernissage: 2 décembre à 18h
Exposition: 3 décembre 2021 au 10 janvier 2022
Projet M, Fédération MottAttoM

Exposition Maxim Krasin

L’homme et le cheval

Maxime est passionné par les chevaux qui sont pour lui à la fois une source d´équilibre et de bonheur. Pour sa première exposition, ce jeune photographe explore la complicité entre l`homme et le cheval.

Du 11 au 30 novembre

ProjetM

 

2ème exposition dans le placard

ProjetM a le plaisir de vous inviter à notre 2ème exposition dans le placard le 31 octobre 12-18h dans la cuisine de Motta – avec des oeuvres de:   :

Nathalie Mastail Hirosawa

Uta Richter

Carmen Bayenet

Coé Blanchard

Jonathan Perrot

Nicolas Noverraz 

Jean-Marc Aguilar

Reto Purtschert

Frédérique de Meyer

Laurence Gillot

José Reduto

Malizia Moulin

Christopher Ellegaard

Stefan Imhoof

… et nos masques.

Artist Trading Card Trading Session

Le 31 octobre 2020 de 14 à 18 h

Read more

Premiere exposition dans le placard

MottattoM a le plaisir de vous inviter à la première exposition dans le placard de la notre galerie projetM le samedi, 10 octobre 2020 de 16 à 19 h.

Carmen Bayenet/ Uta Richter/ Jean-Marc Aguilar/ Lucka Kosak/ Coé Blanchard/ Brigitte Crittin/ Stafan Imhoof/ Frédérique de Meyer/ Nathalie Mastrail/ Guy Schibler/ Reto Putschert/ Véronique Déthiollaz

 

Open call for Trans Europe Halles artists

Photography project on Corona DEADLINE 30 OCTOBRE 2020

Pictures celluloid photography, (old fashioned to add some charme to the situation + something to touch).

20×27 cm prints, b/w or color, with name of the place, date, name of the artist and, if you like, a small comment.

Our cities look like in old movies, let’s document the social distance, the clean air, the spring atmosphere 2020 from TEH perspective …

You can send your prints (max 10 per TEH artist) via snail mail to projetM@MottattoM, 20 av. Giuseppe Motta, 1202 Geneva, Switzerland.

Contact, questions, t&c: via email or our website

The first group exhibition after re-opening projetM will be yours. ProjetM is taking care of the documentation.

If your photographies are for sale, please let us know by email

Nanneke Verweij-Broch

Exposition de peinture

du 7 au 31 mars 2020

vernissage le 6 mars > 19h
Sortir de la réalité et faire avec de la couleur comme une musique de tons.” Vincent van Gogh à son frère Théo

Nicolas Noverraz

exposition du 8 au 23 février 2020

vernissage le 7 février > 19h

Ray Gallery 2019

 

Même si ses intérêts sont, généralement d’ordre urbain, il ne cherche à dissimuler ni la crasse, ni l’usure des choses. La moindre trace a son origine, la moindre tache a son histoire, cette patine donne de la valeur aux objets. L’extrême exigence dont fait preuve Nicolas Noverraz lors de la réalisation de ses oeuvres en font des témoins du passé, ayant leurs place dans les annales à l’époque du tout numérique.

Les sujets ont une histoire particulière, qu’elle soit réelle, imaginée par un public ou par Nicolas Noverraz lui même. Chaque portion du trottoir a connu ses rencontres, ses tendresses, ses drames ou ses passions. Ces approches donnent un éclairage tout à fait intéressant à ses oeuvres et une certaine humanité.