dépaysage(s)

Marie Tavera à voir du 4 au 11 mai 2017, Espace Cheminée Nord, Usine Kugler, Genève – CH

trois rencontres avec le duo Narval (Marie Tavera – textes/ Joseph Frusciante – saxophone, bamboo à corde): 4 (19h), 7 (17h)  et 11 (18h) mai
trois moments de lecture: 6 (17h) et 10 (16h30) mai

Espace Cheminée Nord

Usine Kugler, rue de la Truite 4 bis, 1205 Genève

 

Marie Tavera Cheminée Nord recto

 

Beata Daly (Dublin, IRL): Solar Bodies in Purkinje Effect

Beata Daly expose à projetM@MottattoM du 6 mai au 1 juin 2017.

Vernissage : 5 Mai > 18h

2017-05-beata-web

 

Solar Bodies in Purkinje Effect is a new dimension of Beata’s ongoing project entitled ‘Evolving Landscape’. Solar Bodies is inspired by the Purkinje Effect, that is, our eyes’ adaptation of the dark*, an effect that introduces a difference in colour contrast under different levels of illumination.
Beata’s series of small paintings, which form the artist’s debut show in Geneva, is aiming to capture our eye adaptation in two transformative times of a day: dawn and dusk; the pivotal times when the changing of colours and our eye perception occurs. All Beata’s pictures are inspired by Dublin and the Wicklow Mountains, Ireland.
*Purkinje Effect in Physiology (sometimes called Purkinje shift or dark adaptation) is the tendency for the peak luminance sensitivity of the human eye to shift toward the blue end of the colour spectrum at low illumination levels. The effect is named after the Czech anatomist Jan Evangelista Purkyne. (Source: Wikipedia)
Purkinje Effect in Astronomy: the shift in spectral sensitivity of the human eye from the yellow/green towards the blue as the illumination is reduced. (Source: Glossary of Astronomy and Astrophysics, J. Hopkins, University of Chicago, 1976, 1980, p. 143)
Purkinje Fiber – Cardiovascular – heart contraction responsibilities.
Purkinje cells – in the cerebral tissue adding to neural connectivity; fluidity of impulses.

 

„Jeunes Pousses“

6 mai-18 juin 2017

aux jardins du Château de Vullierens

avec la participation de Virginie Delannoy (MottattoM)

 

plus d’informations: www.jardindesiris.ch

Capture d’écran 2017-04-28

Exposition Mémoire de Bardonnex

dans la salle communale Composières

6+7 mai 10-19h

avec Carmen Bayenet de MottattoM

Gravatisation d’œuvres en public à MottattoM

Mercredi 3 mai de 18h30 à 22h

Lors de cette performance festive, chaque artiste participant transformera publiquement une de ses œuvres en gravats. On y grignote, on y buvote, on y écoute des sons et de la musique.

Au cours de son travail, un artiste accumule des œuvres. Certaines peuvent devenir encombrantes physiquement ou spirituellement ; parfois l’artiste ne désire plus les montrer ; parfois il se met à l’écoute de nouvelles énergies. Pour créer un nouvel état, la gravatisation fait appel à la destruction, à l’émiettement, à la fragmentation, à l’effondrement. Elle permet à une œuvre de changer de nature, d’entrer dans un nouveau cycle, d’acquérir une seconde vie ou une seconde chance.

Les gravatiseurs : Heidi Kailasvuori, Catherine Glassey, Jacques Siron, Carmen Bayenet-Caldarea, Uta Richter, Françoise Rey, Saul Fontela, Noemie Roulin-Besse,…

L’Institut International de Gravatologie étudie et promeut le gravat sous toutes leurs formes, réelles ou imaginaires, connues et inconnues à ce jour. La gravatisation désigne les différents processus aboutissant à la formation de gravats. www.gravatologie.info

IIGlogoFaceBook2

un soir au Eaux-Vives

27 avril de 18h à 22h
une ballade after work

Les galeries et espaces de créations aux Eaux-Vives ouvrent leurs portes.
plan_UnSoirAuxEauxVives

Galeries (cliquer sur le nom)
1. Galerie Ruine, 15 Rue des Vollandes
2. Galerie Kohler, 23, Rue de Montchoisy
3. Calamart galerie urbaine, 5 Chemin Neuf
4. Galerie Cimaise, 14 Rue du 31 Décembre
5. Galerie Picenni, 3 Rue Maunoir
6. Galerie 1 2 3, 4 Rue des Eaux-Vives
7. Arcadia, 20 Rue des Eaux-Vives
8. Vicky H destinations, 92 Rue des Eaux-Vives
9. Galerie Branca, 4 Rue Maunoir
10. Galerie BAART « Regarde », 8 rue du Nant
11. Espace V60/Nimoy, 60 Rue des Vollandes : Uta Richter
12. Espace V60/Bajor, 60 Rue des Vollandes
13. Ateliers ZEM – Emmanuelle Rhoner, 8 Rue des Cordiers
14. Verso 15 bis, 15 bis Rue François-Versonnex
Ateliers d’artiste (cliquer sur le nom)
15. Gérald Jacot Descombes, 3 Avenue Théodore-Flournoy
16. ART CLASSE par Stéphane Ducret, 17 bis Rue François-Versonnex
17. Xavier Cardinaux, 3 Rue des Eaux-Vives
18. Crayons de Soleil – Nathalie Roulet, 7 Avenue Ernest-Hentsch
19. Atelier Axelle Snakkers, 7 Avenue Ernest-Hentsch
20. Atelier Caroline Sechehaye, 7 rue de l’Avenir
21. Foyer ADC-Genève, 84 Rue des Eaux-Vives
Créateurs gastronomiques
22. Chalet Bianco, 6 Rue Zurlinden
23. Chez Grégoire, 21 Rue de Montchoisy
24. L’Adresse, 32 Rue du 31 Décembre
25. Le Décanteur, 63 Rue des Eaux-Vives
26. Mi Food Mi Raisin, 4 Chemin Neuf
27. L’Olyve, 4 Passage Linck
28. La Crise, 9 Rue des Eaux-Vives
29. Tout simplement, 2 Rue de Soleure
30. Esquisse, 7 Rue du Lac
31. La Suite 115, 61 Rue des Eaux-Vives
32. La Taverne d’Angel et exposition de l’artiste Tintiris, 5 Rue de la Mairie
33. Inda, 23 Rue Henri-Blanvalet

ISABELLE EBERHARDT – nouvelle création de la Cie Séléné

28+29 avril et 11 mai Cathérine Gaillard aux festivals de contes

Festival La Cour des Contes
vendredi 28 avril 2017 à 19h
samedi 29 avril 2017 à 17h30
Lieu: La Julienne de Plan-les-Ouates, Genève – CH

Festival Les Arts du Récit en Isère
jeudi 11 mai 2017 à 19h30
Lieu: Espace Culturel René Proby, Saint-Martin-D’Hères – F

arton717-d0630

 

A qui cela peut-il nuire, que je préfère l’horizon onduleux et vague
des dunes grises à celui du boulevard ? …

Ainsi parlait Isabelle Eberhardt, née en 1877 à Genève, morte en 1904 dans l’oasis algérienne d’Aïn Sefra.

Ecrivaine-voyageuse, cette jeune femme à la haute silhouette et au visage d’éternel adolescent a longuement parcouru le Sahara algérien d’est en ouest, de la Tunisie au Maroc, dormant à la belle étoile parmi les Bédouins sans fortune, errant entre les dunes de sables qui l’attiraient depuis l’enfance, croisant caravanes sur la piste des oasis et soldats français en poste dans des coins désertiques.

Pour préserver sa liberté et se fondre dans la foule, elle n’a eu d’autre choix que de revêtir le burnous des cavaliers arabes et prendre une identité masculine, Mahmoud Saadi.

Sous un costume correct de jeune fille européenne,
je n’aurais jamais rien vu, le monde eut été fermé pour moi…

Au moment de sa disparition tragique à l’âge de 27 ans, elle commençait tout juste une vie de journaliste qui la menait jusqu’aux terres éloignées de la frontière algéro-marocaine, dans des régions encore fermées à la colonisation.

Nomade j’étais quand, toute petite, je rêvais en regardant la route, la blanche route attirante qui s’en allait, sous le soleil qui me semblait plus éclatant, toute droite vers l’inconnu charmeur… nomade je resterai toute ma vie, amoureuse des horizons changeants, des lointains encore inexplorés…

Elle laisse derrière elle une oeuvre dédiée à la vie dans le désert, témoignage lucide et poétique d’une idéaliste farouchement indépendante sur un peuple et un pays qu’elle aimait.

C’est à la découverte de cette personnalité attachante, complexe et hors du commun que Catherine Gaillard convie le public.

Une co-production Cie-Séléné-Commune de Plan-les-Ouates

Emily Brontë – LES HAUTS DE HURLEVENT au théâtre du Grütli, Genève

croppedImg_182861511

25 avril-15 mai : récit d’un amour inouï dont les foudres contrariées vont s’abattre sur deux générations

 

Durée du spectacle: 3 heures avec entracte (environ)

Ce spectacle est proposé en audiodescription le 7 et le 9 mai
Samedi 6 mai 2017, après la représentation Bord de scène Sur le théâtre des romans

Mardi, jeudi, samedi à 19h
Mercredi et vendredi à 20h
Dimanche à 18h
Relâche le lundi

Ce spectacle a lieu dans la salle du sous-sol

informations: http://www.grutli.ch/Spectacles/view/129#.WQWuthaACRs

Adaptation et mise en scène Camille Giacobino; scènographie Yann Joly (MottattoM)

 

 

„Dérive“ inspiré de thèmes chers à Jean Genet, mise en scène Loulou

du 28 mars au 9 avril 2017 au Galpon

Dramaturgie et regard artistique Sophie Gander
Lumière Claire Firmann | décor et construction Nadia SavoyCédric Bach | costumes Spooky Dolls Surgery
son Damien Schmocker
Piano, accordéon Géraldine Schenkel (MottattoM)
percussions Julien Israëlian | guitare Stéphane Augsburger
contrebasse Jonathan Delachaux
Jeu Janju Bonzon, Roberto Molo, Tanguy Stenfort, Frédo l’Espagnol, Zoé Cappon, Mehdi Azema, Raphaël Perrenoud, Valo Hollenstein, Michel Barras | Administration Frank Fedele

Théâtre du Galpon : 8 Route des Péniches, 1211 Genève

Tél : +41 22 321 21 76
E-mail : contact@galpon.ch
WebSite : www.galpon.ch

Heidi Kailasvuori:encres

NOIRS D`ENCRES POUR CARTE BLANCHE

„Le blanc sonne comme un silence que le gris vient rompre par un bruissement, une clameur, des grésillements. L’eau amène ses turbulences, le noir un grondement sourd, l’écho du monde.“

Exposition de Heidi Kailasvuori à ProjetM@MottattoM du 8 avril au 3 mai 2017

Vernissage: le 7 avril à partir de 18h

Finissage: le 3 mai à partir de 18h

Heidi Kailasvuori organisera avec ses collègues gravatologues, Catherine Glassey et Jacques Siron, une fête de gravatisation d’oeuvres d’art pour la clôture de son exposition.

Lors de la fête, chaque artiste participant gravatise une de ses œuvres en gravats, en choisissant adapté à son état d’esprit.

L’action de gravatisation se déroule en public, en présence d’un gravato-psychologue certifié IIG-9001 pouvant soutenir l’artiste.

Un programme, mis à disposition du public, est établi avec les artistes participant à la fête, comprenant un ordre de passage. L’IIG s’occupe également du contexte de la fête (p. ex., visite guidée, accompagnement musical, performance, etc.).

Fondé en 2016, l’Institut International de Gravatologie (IIG) étudie et promeut le gravat sous toutes leurs formes, réelles ou imaginaires, connues et inconnues à ce jour. La gravatisation désigne les différents processus aboutissant à la formation de gravats.

Voici un lien pour se faire une idée de ses activités : http://gravatologie.info

Heidi Kailasvuori